Diversifier son portefeuille

Une règle répétée à tue-tête…

Plus le temps passe et plus les options sont nombreuses, Internet semble les multiplier et les rendre plus accessibles, quelques exemples:

  • Métaux précieux (or, argent, cuivre…)
  • Bourse (actions, obligations, ETF…)
  • Blockchain (cryptoactifs, minage, masternodes, staking…)
  • Immobilier (Colocations, LCD, SCPI…)
  • Assurances (vie, complémentaire retraite…)
  • Crowdfundings, crowdlendings, private equity…
  • Et j’en passe!

Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier

Une poule

Le portefeuille reflète le profil de l’investisseur que vous êtes : défensif, équilibré, offensif…
La diversification est une sécurité, reste à trouver les proportions qui vous conviennent.

Les plus audacieux préfèrent évoquer la « concentration », qui consiste à extraire des profits d’un secteur pour investir sur un autre qui n’aurait pas encore décollé : le timing, la connaissance, le flaire sont de mise.

Une caricature du risque ?

Plus l’investissement est palpable, tangible, concret et forcément historique, moins il est à risque; au contraire plus il est moderne, abstrait, virtuel et plus il semble l’être…
L’exemple le plus récent est le secteur des crypto-actifs : quelques success stories mises en avant pour des milliers qui perdent gros dans l’ombre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.